Archives de Catégorie: Cellules souches et sang de cordon

Prélèvement

Comment le sang de cordon est-il prélevé ?

La collecte de sang de cordon est une procédure simple, sécuritaire et indolore, pour le bébé comme pour la mère, qui prend généralement moins de cinq minutes. Après la naissance du bébé, le cordon ombilical a été pincé et coupé et le sang restant dans le cordon est aspiré dans un sac de collecte (généralement avec une seringue). La procédure peut être réalisée après un accouchement par voie vaginale ou par césarienne. Après le prélèvement, le sang qui est dans le sac de collecte est transporté ou livré au laboratoire de la banque de conservation. Là-bas, il sera analysé afin de connaître sa composition en cellules souches et de s’assurer qu’il n’est pas contaminé. Les cellules souches sont ensuite isolées par un procédé de séparation en centrifugeuse. Ces dernières seront ensuite congelées cryogéniquement à -196 ° C.

 

Liens vidéo

Comment est prélevé le sang de cordon ombilical ? Voici des explications du Magazine Santé de France 5 « Bonjour docteur ».

http://www.bonjour-docteur.com/actualite-sante-greffe-de-sang-de-cordon-un-tresor-de-cellules-souches-746.asp?1=1&IdBloc=2

Cordon ombilical : des cellules en or ? par universcienceTV  (10 :10)

Prélevées sur le cordon ombilical, des cellules sanguines peuvent soigner les principales maladies du sang, notamment les leucémies. Guériront-elles demain toutes sortes de maladies ? Enquête à l’hôpital Saint-Louis et à la maternité Robert-Debré, à Paris.

http://www.dailymotion.com/video/xco35j_cordon-ombilical-des-cellules-en-or_tech

Transplantation

La greffe de sang placentaire est de plus en plus populaire, et ce pour plusieurs raisons :

  • les greffons de sang de cordon sont immédiatement disponibles en cas de besoin, à la différence du don de moelle pour lequel l’organisation du prélèvement requiert 3 à 4 semaines ;
  • le prélèvement du greffon est indolore pour la mère et l’enfant, avec un risque infectieux quasi nul pour le donneur ;
  • l’incompatibilité tissulaire partielle entre le donneur et le receveur permet une plus grande probabilité de trouver un greffon adapté ;
  • l’incidence et la sévérité de la réaction du greffon contre l’hôte est moindre dans le cas de la greffe de sang de cordon par rapport à la greffe de moelle ;
  • la possibilité de transplanter deux greffons de sang de cordon pour des patients dont le poids est supérieur à 60 kg.

Cours – Hématologie – La greffe de moëlle

http://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/cours/cours-hematologie-la-greffe-de-moelle.html

Sang de cordon

Cordon ombilicalLe sang de cordon

À la naissance d’un bébé, son cordon ombilical contient une petite quantité de sang. Ce sang renferme une grande quantité de cellules souches. Longuement considéré comme un déchet biologique, le sang contenu dans le cordon ombilical est reconnu aujourd’hui pour sa richesse en cellules souches.

Les cellules souches issues du sang de cordon permettent d’améliorer les traitements offerts aux personnes souffrant d’un mauvais fonctionnement de la moelle osseuse et des cellules souches responsables de la fabrication des globules rouges, globules blancs et plaquettes; de maladies sanguines malignes comme la leucémie, l’anémie et l’aplasie médullaire (absence de fonction de la moelle osseuse).

Un jour, les scientifiques espèrent utiliser les cellules souches pour enrayer ou traiter les maladies du coeur, le diabète, l’aplasie médullaire, la maladie de Parkinson, l’Alzheimer, les grandes brûlures et même le VIH et le sida. Il est d’autant plus important de commencer à prélever et à conserver les cellules souches dès maintenant.

Intérêt thérapeutique

Les cellules souches ont deux applications principales :

1-     La thérapie cellulaire :

L’idée est de remplacer des cellules détruites ou atteintes par la maladie par des cellules spécialisées obtenues à partir de cellules souches. On peut aussi parler de médecine régénérative.

2-     La modélisation (recherche de traitements) :

L’étude de cellules porteuses de maladies prélevées chez des embryons pour tester toutes sortes de substances chimiques pour voir si elles auront des effets sur la maladie génétique. En espérant évidemment développer des traitements pour ces maladies.

En savoir plus :

Wikipédia

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cellule_souche

Radio-Canada: Dossier Découverte, « En biologie cellulaire, les découvertes se succèdent à une cadence effrénée » (2001), Réalisatrice : Hélène Naud, Adaptation pour Internet : Isabelle Montpetit et Karine Boucher

http://www.radio-canada.ca/tv/decouverte/56_souches/

Les dossiers de l’Institut Européen de bioéthique « Les cellules souches du sang de cordon ombilical », mai 2007, no9.

http://catholiquedu.free.fr/NAZARETHINSTITUT/cellulesdesangducordoombilical.pdf

Qu’est-ce qu’une cellule souche ?

Une cellule souche c’est une cellule d’origine, une cellule « maître », qui n’a pas encore de spécialité et qui est à la base de toutes les autres cellules du corps. Le corps humain est composé de différents tissus qui sont eux-mêmes composés de différentes cellules. Nous avons des cellules dans notre peau, nos yeux, notre cœur et ces cellules ont une composition distincte et des fonctions bien différentes. Elles ne sont donc pas interchangeables. Elles sont spécialisées. La cellule souche est l’état de la cellule avant sa spécialisation,  à cette étape préliminaire pendant laquelle elle peut devenir n’importe quel type de tissu ou d’organe : une cellule de notre peau, nos yeux ou notre cœur.

Si on essayait de trouver  une comparaison, on pourrait dire que l’écolier du primaire est au niveau d’une cellule souche de son apprentissage. Il ne s’est encore spécialisé dans aucun domaine. Pendant son secondaire, sa spécialisation peut être plus ou moins grande, mais il choisira certaines options au détriment de certains autres cours, il peut aussi choisir la voie professionnelle. Au cégep, il se spécialisera davantage et encore plus s’il se rend à l’université. Ainsi en est-il de l’évolution de la cellule souche, qui, comme l’écolier, n’a pas encore aucune spécialisation au début de sa vie. L’écolier peut théoriquement occuper tous les emplois, toutes les possibilités s’offrent encore à lui. La cellule souche, elle aussi, peut devenir une cellule de n’importe quel organe. Les cellules souches sont les cellules à partir desquelles toutes les autres cellules sanguines sont formées : globules rouges, globules blancs et plaquettes. Elles possèdent deux caractéristiques importantes :

1)     Elles n’ont pas de spécialisation et se renouvellent pendant de longues périodes par division cellulaire.

2)     Elles peuvent se différencier et se spécialiser (devenir des cellules qui ont des fonctions spéciales).

Des liens et des sites de référence

Santé Canada

http://www.hc-sc.gc.ca/sr-sr/biotech/about-apropos/stem_cells_souches-fra.php

Institut de recherche en santé du Canada

http://www.cihr-irsc.gc.ca/f/1485.html

"En quête de cellules souches"
Un film de Jean-François Ternay, journaliste scientifique, AFM-Productions

Où se cachent les cellules souches ?

On retrouve des cellules souches principalement dans la moelle osseuse et en petite quantité dans le sang d’une personne et dans quelques-uns de ces organes. On parle alors de cellules souches adultes.

Une autre source de cellules souches se retrouve dans le sang de cordon ombilical des nouveau-nés, dans le placenta et dans le cordon ombilical, on nomme ces cellules souches, des cellules souches fœtales.

Il existe également des cellules souches qu’on nomme embryonnaires parce qu’elles sont récupérées des embryons. Les cellules souches embryonnaires se trouvent au début de la vie humaine, soit quatre à cinq jours après l’union du sperme et de l’œuf pendant le stade de blastocyste du développement humain.

Les différents types de cellules souches

On distingue trois types de cellules souches :

1-     Les cellules souches embryonnaires : sont présentes dans l’embryon aux premiers jours de vie (5 à 7 jours) alors qu’il est encore blastocyste.

2-     Les cellules souches adultes : se trouvent dans le sang, la moelle osseuse, le foie, les reins, la cornée, la pulpe dentaire, le cerveau, la peau, les muscles, les glandes salvaires, les testicules…

3-     Les cellules souches fœtales : se retrouvent dans le sang de cordon, dans le placenta et dans les tissus du cordon ombilical.

Liens

Reportage vidéo : Utilité des cellules souches du sang de cordon. Explication de la technique de prélèvement, explication des perspectives de recherche. Entrevue avec Dr Nicolas Forraz. (3 :21) http://www.dailymotion.com/video/xd4d4n_recherche-sur-le-sang-du-cordon-tou_news